L'Action Agricole Picarde 19 octobre 2018 à 08h00 | Par Réussir

La CGB souhaite rencontrer «rapidement» Didier Guillaume

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La CGB (betteraviers) souhaite «obtenir rapidement une rencontre avec le nouveau ministre (de l’Agriculture), contrairement à son prédécesseur dont la porte est restée close près de dix-huit mois», déclare-t-elle dans un communiqué le 17 octobre. «Les betteraviers sont inquiets de l’absence de soutien des autorités publiques après avoir été abandonnés dans le cadre de la loi EGA pour améliorer les pratiques contractuelles, subi une interdiction aveugle des néonicotinoïdes pour protéger les abeilles (alors que la betterave ne fait pas de fleur !), regrette le manque de soutien sur une fiscalité sucre et éthanol», déclare le président Eric Lainé. Et de lister les sujets à traiter : protection des betteraves suite à l’interdiction des néonicotinoïdes, surtransposition des normes, contractualisation et indicateurs, soutien aux biocarburants, outils de gestion des risques (épargne de précaution, assurance récolte, instrument de stabilisation des revenus), budget Pac, distorsions de concurrence.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui