L'Action Agricole Picarde 08 février 2018 à 06h00 | Par AAP

La Cour des comptes redit son opposition aux taxes sur les farines et les céréales

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les taxes sur les farines et les céréales constituent des exemples d’impôts «inadaptés», selon la Cour des comptes, qui a publié le 7 février son rapport annuel 2018. «La Cour renouvelle sa précédente recommandation de supprimer les taxes sur les farines et les céréales», dont le produit s’est élevé en 2016 à respectivement 68 M, affecté à la MSA, et 17 M, affecté à FranceAgriMer, écrit-elle. Les Sages proposent de supprimer les «taxes obsolètes, dont les coûts de gestion apparaissent disproportionnés, comme les taxes sur les farines et les céréales», a déclaré, le 7 février, Didier Migaud, premier président de la Cour. Le budget de l’Etat 2017 a maintenu la taxe farine, malgré l’opposition des meuniers, et après sa suppression en première lecture à l’Assemblée. «Cette taxe grève lourdement la compétitivité de la profession», a rappelé, le 14 septembre, le président de l'ANMF (meuniers), Lionel Deloingce, à sa convention annuelle. Pour la Cour des comptes, le fait de la maintenir semble «injustifié».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui