L'Action Agricole Picarde 16 novembre 2017 à 08h00 | Par AAP

La décision de la Cour de justice de l'UE semble rassurer les producteurs d'endives

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«La Pac prime sur les objectifs de concurrence». C'est le message qu'a décidé de retenir l'Association des producteurs d'endives de France (Apef) dans l'arrêt rendu par la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) le 14 novembre. Dans un communiqué du 15 novembre, l'Apef affirme que la CJUE reconnaît «implicitement que les marchés agricoles ne sont pas des marchés comme les autres» et, qu'à ce titre, ils peuvent déroger à certaines règles du droit de la concurrence. Quant à la fixation de prix minimum par des OP, l'Apef relève que la CJUE la juge illégale. Cependant, l'Apef semble sereine pour la suite de la procédure, car elle affirme que dans l'affaire de l'entente présumée des producteurs d'endives, «aucun prix minimal n'a été imposé et aucune police des prix n'a été mise en œuvre».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui