L'Action Agricole Picarde 26 octobre 2017 à 08h00 | Par AAP

La FNGDS s'insurge contre un nouveau risque de discrédit de la viande

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Après la publication par le Canard Enchaîné du 25 octobre d'un article sur la tuberculose bovine et la consommation humaine, le président de la Fédération des groupements de défense sanitaire du bétail, Michel Combes, a réagi en s'insurgeant contre un nouveau risque de discrédit sur la consommation de viande. «Nous ne remettons pas en cause le fait que 8 000 animaux ont été abattus, puis testés et analysés du fait de foyers de tuberculose bovine, mais nous dénonçons l'amalgame qui consiste à laisser entendre que tous ces animaux sont positifs». Et de rappeler que le principe de précaution veut qu'un seul bovin tuberculeux dans un troupeau condamne, en France, l'intégralité de celui-ci. Les animaux sains, après analyse, vont dans la chaîne alimentaire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui