L'Action Agricole Picarde 17 juin 2015 à 08h00 | Par AAP

La FNP ouvre le débat de la sécurisation du revenu

L'assemblée générale de la Fédération nationale porcine (FNP), le 12 juin à Ploërmel (Morbihan) fera date comme celle d'une crise porcine «sans précédent» selon les mots du président Paul Auffray.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
«De souvenir d'éleveur de porc, je n'ai pas connu de situation aussi difficile que celle qu'on connait depuis septembre», a déclaré le président de la FNP, Paul Auffray.
«De souvenir d'éleveur de porc, je n'ai pas connu de situation aussi difficile que celle qu'on connait depuis septembre», a déclaré le président de la FNP, Paul Auffray. - © Actuagri

Cette assemblée a été surtout marquée par l'ouverture de réflexions sur la sécurisation des revenus des producteurs (contractualisation, marchés à terme, assurances). La contractualisation est la piste la plus avancée, et de nombreux travaux sont en cours dans la filière sur ce point. «J'espère qu'au Space (salon de l'élevage de Rennes qui se déroule en septembre, NDLR) nous aurons des modèles de contrats sur tous les stands des organisations de producteurs, et qu'on aura défini des prix qui ressemblent à quelque chose», a souhaité le secrétaire général de la FNP, Gilles Pécastaing.
Gatine Viandes, une filiale de SVA et donc d’Intermarché, est d'ores et déjà prête à s'engager dans la contractualisation dans le porc. «Nous allons proposer des contrats de cinq à sept ans, pour sécuriser le prix aux éleveurs», a indiqué à l’assemblée Patrick Faure, le directeur de l'entreprise. Les contrats seront présentés en septembre aux éleveurs et «ils comporteront un prix plancher avec une prise en compte des coûts de production».

«Le marché n'apportera pas de solution en 2015»
Ces évolutions apparaissent d'autant plus nécessaires que «le marché n'apportera pas de solution en 2015», a déclaré Michel Rieu, économiste de l'Ifip-Institut du porc, lors de cette assemblée. L'Ifip prévoit un prix moyen du porc en 2015 en baisse de 7% par rapport à 2014 (déjà en baisse de 8% par rapport à 2013). Les prix de l'aliment d'engraissement devraient baisser de 5% en moyenne. «Le coût de revient restera extrêmement difficile en 2015», a-t-il conclu.

Stéphane Le Foll encadre les promotions
Présent à l'assemblée, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé que 5 millions d'euros supplémentaires seront alloués à l'allègement des cotisations MSA des producteurs de porcs en difficulté. Ils s'ajoutent aux 5 M€ déjà alloués à cette fin, et aux 4 M€ issus du fonds d'allègement des charges.
Il a également annoncé l'encadrement des promotions de viande porc fraîche par un arrêté paru le jour même. Désormais, en dehors des mois de janvier et de septembre, les opérations promotionnelles ne pourront plus mettre en avant des prix inférieurs à 50 % du prix moyen hors promotion du mois précédent.
Durant les mois de janvier et septembre, les prix promotionnels restent libres dans la mesure, où ils ne sont pas le résultat de ventes à perte. Sur ce point, le ministre a annoncé que des contrôles de facturation seraient lancés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui