L'Action Agricole Picarde 23 mai 2018 à 09h00 | Par AAP

La FNSEA et la CFA satisfaites de voir Doux «rester dans le giron français»

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Réagissant à la décision du tribunal de commerce de Rennes d'une reprise du groupe Doux pilotée par le groupe LDC, la FNSEA et la Confédération française de l'aviculture (CFA) «se félicitent de ce résultat qui permet à l'activité de Doux de rester dans le giron français», tout en rappelant que «des solutions doivent être trouvées pour l'ensemble des producteurs». Le syndicalisme majoritaire est rassuré, car l'offre concurrente de l'ukrainien MHP «nous faisait craindre une déstabilisation de notre filière française qui s'est inscrite dans une reconquête du marché intérieur depuis plusieurs années», commente la CFA. Mais il prévient qu'«aucun éleveur, de la Vendée au Finistère, ne pourra être laissé sur le bord de la route». Les éleveurs de Vendée sont particulièrement menacés, après l'annonce d'absence de repreneurs pour l'abattoir de Chantonnay (Vendée).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes