L'Action Agricole Picarde 02 novembre 2017 à 08h00 | Par Benoit Rouyer,

La hausse des prix du beurre reste modérée dans les supermarchés !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Benoit Rouyer, économiste au CNIEL, l'interprofess

La conjoncture présente un profil atypique, avec des prix du beurre très élevés au-dessus de 6000 € la tonne (cf. graphique ci-dessous), tandis que le prix de la poudre de lait écrémé se situe actuellement en dessous du seuil d’intervention, à moins de 1600 € la tonne.
Le manque de beurre dans les supermarchés en France est actuellement fortement médiatisé. Il découle, certes, d’un déséquilibre offre-demande sur l’ensemble du marché du beurre, mais ces problèmes d’approvisionnement en supermarchés témoignent surtout de relations commerciales extrêmement difficiles entre la distribution française et ses fournisseurs. Le refus de certaines enseignes de procéder à des hausses de tarif constitue à l’échelle internationale une exception française. Les prix ont ainsi augmenté de façon très modérée en France (cf. graphique ci-dessous), de l’ordre de 8% en l’espace d’un an. En Allemagne, dans le même temps, les prix ont progressé de 72%.
Après plusieurs mois de baisse, la collecte laitière dans les deux principaux bassins exportateurs, la Nouvelle-Zélande et l’Union Européenne (cf. graphique ci-dessous), affiche de nouveau une croissance modérée depuis le printemps 2017. En rythme annuel, la production dans ces deux zones reste, toutefois, en dessous du niveau atteint début 2016.
En France, la collecte a repris un peu de vigueur depuis la fin du mois d’août (cf. graphique ci-dessous). Elle dépasse désormais assez largement le niveau de l’année 2016, sans toutefois rejoindre celui de l’année 2015.
La demande mondiale en produits laitiers se montre actuellement très dynamique. Les exportations européennes (cf. graphique ci-joint) de poudre de lait écrémé et de fromages ont sensiblement progressé sur les 8 premiers mois de l’année 2017 comparativement à l’année précédente.
Le prix du lait à la ferme a progressé au cours des derniers mois, et devrait rester dans une dynamique assez équivalente jusqu’à la fin de l’année 2017. Selon l’enquête mensuelle de FranceAgriMer (cf. graphique ci-dessous), le prix standard du lait de vache, toutes primes et toutes qualités confondues, et donc qui intègre non seulement le lait conventionnel mais aussi le lait biologique et le lait destiné à la fabrication d’AOP, était en moyenne de 349 € les mille litres au mois d’août 2017.
En guise de conclusion, la filière laitière traverse une période assez inédite, avec des prix du beurre qui sont quatre fois plus élevés que ceux que de la poudre de lait écrémé. Ce contexte devrait peu évoluer au cours des prochains mois. La situation sur le premier semestre 2018 reste, en revanche, assez incertaine, compte tenu des stocks importants de poudre de lait écrémé;


Pour regarder la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=4Ayesb4p22A&feature=youtu.be

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui