L'Action Agricole Picarde 10 octobre 2018 à 17h00 | Par Vincent Fermon

La Région soutient le contrat de filière ovine Hauts-de-France

Les élus régionaux ont approuvé fin septembre un dispositif d’aide à la mise en œuvre du contrat de filière ovine Hauts-de-France en lien avec plusieurs organisations professionnelles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le contrat vise à enrayer la diminution du cheptel régional de brebis.
Le contrat vise à enrayer la diminution du cheptel régional de brebis. - © D. R.



L’objectif du contrat de filière ovine Hauts-de-France est d’augmenter le nombre d’agneaux mis en marché de 10 % à l’horizon 2020. Pourra-t-il être atteint ? S’il est ambitieux et qu’il mobilise déjà un certain nombre d’acteurs de la filière ovine «
bien présents sur l’ensemble du territoire», dixit le Conseil régional des Hauts-de-France, ce contrat vient de recevoir un coup de pouce significatif. Lors de la séance plénière du 25 septembre, la Région a en effet adopté une série de mesures financières destinées à accompagner sa mise en œuvre.
Piloté par la chambre régionale d’agriculture, avec le concours du GIE Lait viande Nord-Picardie, de l’Association ovine Nord-Picardie (AONP), et des Bergers du Nord-Est, ce contrat vise à enrayer la diminution du cheptel régional de brebis.
D’après la Région, celui-ci aurait en effet perdu 6 % de ses effectifs entre 2010 et 2014. Dans le même temps, le nombre d’éleveurs ovins aurait, quant à lui, diminué de 12 %. Du côté des professionnels de la filière, ces chiffres inquiètent d’autant que la production régionale ne suffit pas à l’approvisionnement de la consommation locale, en ne couvrant que 15 % des besoins.

Aide directe aux éleveurs et ingénierie
Le soutien du Conseil régional  consiste à verser aux parties prenantes une aide financière, sous forme de différentes subventions. D’après la délibération adoptée le 25 septembre dernier, il s’agit d’abord d’une subvention (81 000 €) au GIE Lait viande Nord-Picardie pour permettre le versement d’une aide directe à l’amélioration génétique des cheptels ovins des Hauts-de-France, puis d’une seconde aide de 4 175 € pour sa participation au contrat de filière ovine Hauts-de-France.
L’aide directe versée aux éleveurs devra contribuer à améliorer la performance des ateliers ovins régionaux sur le plan de la productivité et de la qualité bouchère «grâce à l’achat de reproducteurs génétiquement performants et l’utilisation d’inséminations artificielles de qualité».
Au cours de la même séance, il a été attribué une enveloppe de 2 900 € à l’AONP, une enveloppe de 10 535 € au bénéfice de l’association Bergers du Nord-Est et une subvention de 12 800 € à la chambre régionale d’agriculture pour l’animation du contrat régional de filière ovine.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui