L'Action Agricole Picarde 13 septembre 2018 à 06h00 | Par Anaïs Moineau

Lait : les producteurs de lait de la Bresle mettent sur la sellette Eurial

Jeudi 6 septembre, les producteurs de la coopérative laitière de la Bresle sont allés demander des explications à leur collecteur Eurial.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Si les discussions ont été plutôt cordiales entre les producteurs et Eurial, les premiers attendent néanmoins une réaction rapide.
Si les discussions ont été plutôt cordiales entre les producteurs et Eurial, les premiers attendent néanmoins une réaction rapide. - © © A. M.



Dix euros de moins des 1 000 litres par rapport à la moyenne depuis le début de l’année. Il n’en fallait pas moins pour faire bondir les producteurs laitiers de la coopérative ! Samuel Crombez a dû répondre aux questions de la petite quinzaine de responsables et producteurs, venus le rencontrer directement dans son bureau, à Quincampoix (60).

Au mois de juin, Eurial Ultra Frais (Agriaal) avait annoncé un prix pour le troisième trimestre de 325 € les 1 000 litres. Au mois de septembre, ce sont 314 € qui sont finalement actés en conseil d’administration pour rééquilibrer le mois de juillet et août, finalement payés presque 329 /1 000 l. Selon Samuel Crombez, cela résulte d’«une mauvaise valorisation d’un quart du mix produit, qui n’était pas attendue».
Une réponse qui a fait bouillir les producteurs. Joseph Petit, coprésident de l’Union des producteurs de lait de Picardie (UPLP) et vice-président de la coopérative de la Bresle, s’indigne que «ce soit les producteurs qui paient pour un problème de fonctionnement interne et pour une mauvaise stratégie commerciale !». Si l’on fait le calcul, ce sont dix euros de moins en moyenne par rapport aux autres laiteries de la Somme. Réponse du responsable d’Eurial : «Le prix de base payé à nos producteurs est dans la moyenne pour tout notre bassin de production» (Normandie, Bretagne, Pays de la Loire et une partie de la Somme, ndlr).

Des explications qui ne passent pas
Une excuse insuffisante pour les producteurs samariens. Sébastien Théron, président de la coopérative de la Bresle, demande à la coopérative «d’impérativement mieux valoriser son mix produit pour remonter le prix de base», pour le quatrième trimestre. Le président appelle Eurial au sérieux, car il ne comprend pas «comment les commerciaux d’Eurial vont faire passer des hausses en affichant un prix à la baisse !».
Si les discussions ont été plutôt cordiales, le groupement de producteurs de la Somme, qui ne représente que 55 millions de litres de lait livrés sur une collecte globale d’Eurial Ultra Frais de 2,5 milliards de litres, attend néanmoins une réaction rapide de la part de l’industriel.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui