L'Action Agricole Picarde 03 août 2017 à 08h00 | Par AAP

Lancement de la nouvelle Dotation jeune agriculteur

Dans le cadre du programme de développement rural 2014-2020 du Conseil régional Hauts-de-France, un nouvel appel à projet pour la Dotation jeune agriculteur a été publié le 21 juillet. Voici les principaux changements.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Dotation Jeune agriculteur est une aide au démarrage qui sera versée au minimum en deux fractions sur une durée maximale de 5 ans. Elle est conditionnée à la mise en œuvre d’un plan d’entreprise qui précise notamment la situation initiale et les étapes de développement de l’exploitation.
La Dotation Jeune agriculteur est une aide au démarrage qui sera versée au minimum en deux fractions sur une durée maximale de 5 ans. Elle est conditionnée à la mise en œuvre d’un plan d’entreprise qui précise notamment la situation initiale et les étapes de développement de l’exploitation. - © Fotolia

Face à la non-utilisation depuis quelques années du dispositif des prêts MTS-JA (prêts bonifiés) par les jeunes installés, l’Etat français a lancé une nouvelle modulation à la Dotation Jeune Agriculteur (DJA), appelée «Effort de modernisation et coûts de reprise» en remplacement. La région Hauts-de-France en a profité pour harmoniser la DJA ex-Nord-Pas-de- Calais et ex-Picardie.
Depuis le 21 juillet 2017, les jeunes en cours d’installation peuvent donc bénéficier de la nouvelle DJA. Pour rappel, la DJA est une aide au démarrage en capital, versée en deux fractions sur une durée de cinq ans maximum, sous respect de différentes conditions : mise en œuvre du Plan d’entreprise, validation du Plan de professionnalisation personnalisé… La DJA se compose d’un montant de base de 10 000 euros contre 8 000 eurosauparavant, et de modulations pour un montant global d’aide pouvant atteindre 30 000 euros.

- © AAP

Simon Ammeux, président des Jeunes agriculteurs Nord-Pas-de-Calais
Il y avait urgence à réaffecter les prêts bonifiés sur une autre enveloppe

Le travail de remise à plat des aides à l’installation pour les jeunes agriculteurs a pris combien de temps ?
Au niveau national, c’est un travail qui a pris plusieurs années. Concernant la déclinaison Hauts-de-France, nous avons travaillé sur le projet avec le Conseil régional pendant six à huit mois avant d’aboutir à l’appel à projet définitif paru le 21 juillet.

Quels sont les principaux changements de la Dotation jeunes agriculteur (DJA) ?
Le budget alloué aux prêts aidés auparavant est transféré sur une dotation liée aux investissements. Il y avait urgence à réaffecter les prêts bonifiés sur une autre enveloppe, car dans un contexte de taux très bas, le système n’apportait plus une aide suffisante aux jeunes qui s’installaient et l’enveloppe n’était pas entièrement utilisée. Au niveau syndical, les Jeunes agriculteurs se sont fortement mobilisés pour obtenir ce nouveau dispositif. L’aide sera proportionnelle à ce qui sera investi. Globalement, on parle de 4 000 à 5 000 euros de plus pour un jeune qui s’installe, soit une DJA moyenne d’environ 20 000 euros, avec un plafond à 30 000 euros.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui projette de s’installer ?
Le but du nouveau dispositif est d’inciter les jeunes à faire appel aux aides, mais aussi de s’inscrire dans le parcours à l’installation. C’est un point sur lequel j’insiste beaucoup : le parcours permet d’avoir une meilleure maîtrise de son projet d’installation. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : cinq ans après l’installation, 97 % des jeunes qui ont suivi le parcours sont encore en activité. Ce chiffre n’est que de 60 % pour ceux qui ne l’ont pas suivi.
Propos recueillis par Virginie Charpenet


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui