L'Action Agricole Picarde 24 juin 2015 à 08h00 | Par Fanny Godart

Le bail environnemental ouvert aux bailleurs privés

Le bail environnemental a été modifié par la loi d’avenir agricole du 13 octobre dernier. Tout bailleur peut désormais en signer en y insérant des clauses spécifiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AAP

Par définition, le bail environnemental est un bail rural soumis au statut du fermage, mais il présente quelques particularités. Il vise principalement à la protection de l’environnement (l’eau, le paysage, le sol, l’air) par l’insertion de certaines clauses au sein même du contrat.
A l’origine, le bail environnemental n’était accessible qu’à certains bailleurs, à savoir les bailleurs publics, les associations agréées de protection de l’environnement (Conservatoire du littoral), ainsi que les entreprises solidaires agréées et les fondations d’utilité publique.
Il ne pouvait donc être conclu qu’en fonction de deux situations particulières, à savoir la qualité du propriétaire et la situation des terres (zonages environnementaux).

Au sommaire de l’article :
Après la réforme
Les clauses possibles

Retrouvez l’intégralité de l’article dans votre journal l’Action Agricole Picarde.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui