L'Action Agricole Picarde 08 janvier 2019 à 08h00 | Par Réussir

Le gouvernement argentin contre le blé OGM

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Dans un entretien accordé au quotidien argentin La Nación, le 26 décembre, Santiago del Solar, chef de cabinet au ministère de l’agriculture argentin, a expliqué son refus d’autoriser, pour l’heure, la mise sur le marché de semences de blé transgénique: « Les pays importateurs de blé ont une tolérance zéro vis-à-vis du blé OGM. Or l’Argentine exporte les deux tiers de sa récolte de 20 millions de tonnes. Un seul grain non admis détecté peut compromettre la vente d’une cargaison entière». Une demande d'autorisation concernant des variétés de blé OGM dotées d'une meilleure résistance aux stress hydriques a été récemment présentée auprès du gouvernement argentin par la joint-venture Trigall Genetics, créée en 2013 par le laboratoire Bioceres et le semencier français Florimond Desprez. Le lendemain de cette annonce, le directeur produits de Trigall Genetics, Matías Ruffo, a réagi à cette annonce, depuis Rosario, pour Agra presse : «Ce n’est pas une nouvelle positive. Les raisons de cette décision sont exagérées.» La société annonce qu'elle va poursuivre ses efforts pour faire autoriser cette variété au Brésil, où des cultures à destination de l'alimentation humaine ont déjà été autorisées.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui