L'Action Agricole Picarde 25 février 2016 à 08h00 | Par Martin Lenne - Avenir Conseil Elevage

Le lait biologique, un eldorado ?

Le 17 février, Avenir Conseil Elevage organisait une réunion Hivernale à Molliens-Dreuil. Après avoir abordé les moyens d’adapter les coûts alimentaires aux fluctuations des marchés, les participants ont découvert les solutions très concrètes du Gaec Morel.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Gaec Morel est passé en bio en 2012.
Le Gaec Morel est passé en bio en 2012. - © AAP


«Nous voulions intégrer plus d’herbe dans la ration.» Sur les raisons de la conversion en agriculture biologique, François Morel, éleveur en Gaec avec son frère Maurice, à Bougainville (80), explique que le bien-être des animaux et le retour aux fondamentaux de l’élevage ont été les points de départ de leur réflexion.

En approfondissant le sujet avec le conseiller Avenir Conseil Elevage, notamment au travers de visites d’élevages, les deux éleveurs ont le déclic de l’agriculture biologique. En 2012, la conversion intégrale de l’exploitation est engagée. «Aujourd’hui, si c’était à refaire, on signerait à nouveau sans aucune ambiguïté. Les animaux sont en meilleure santé, il n’y a plus aucun problème métabolique, comme des retournements de caillettes. Nous aussi préservons notre santé, il n’y a plus de pulvérisateur sur l’exploitation. Et nous ne dépendons plus des marchands d’aliments, d’engrais (…) La conversion en bio a fait radicalement diminuer l’épaisseur du classeur à factures !», s’exclame François Morel pour conclure la rapide présentation de l’élevage.

Au sommaire de l’article :
Verdissement de l’assolement
Gestion de l’alimentation hivernale
Le bio en chiffres

Simulation de comparaison conventionnel-Bio

Le Gaec Morel, Bougainville (80)

Retrouvez l’intégralité de l’article dans l’Action Agricole Picarde.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture de Picardie

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui