L'Action Agricole Picarde 07 avril 2018 à 06h00 | Par Alix Penichou

Le parc zoologique d’Amiens entame une mue complète

Ce mardi, l’équipe du zoo et les élus du territoire dévoilaient le projet d’extension et de rénovation du zoo. Environ 44 millions d’euros pour un décor digne des plus grands parcs zoologiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des crocodiles nains nageront dans les bassins de «Tropiques» © A. P. Des giraphes seront à observer dans la zone «Savane» en 2021. © D. R. Une entrée, Faubourg de Hem, pour une meilleure accessibilité. © © Mader-AJOA-AirStudio «Savane» sera inaugurée en 2021 : une vue panoramique depuis un belvédère donnera l’impression d’être au cœur de l’Afrique © © Mader-AJOA-AirStudio L’écosystème des tropiques sera recréé dans une immense serre. © © Mader-AJOA-AirStudio Les tigres réinvestissent le zoo dès l’année prochaine. © © D. R. Toutes sortes d’oiseaux seront en liberté dans différentes zones. © © D. R.


«Notre zoo sera le plus beau et le plus original des parcs des Hauts-de-France», lançait avec une pointe d’humour Christine Morrier, directrice du parc zoologique d’Amiens Métropole, lors de la présentation du projet d’extension et de rénovation, ce mardi, au Gaumont d’Amiens.

Car le zoo, situé en bordure du parc de la Hotoie, se prépare à six ans de travaux d’ampleur. L’objectif, pour ce lieu qui accueille déjà 195 000 visiteurs à l’année (saison 2017), est «qu’il devienne représentatif de la vie de l’ensemble des continents», précise Brigitte Fouré, maire d’Amiens. Au programme : 22 millions d’euros dans un premier temps, puis environ la même somme* pour la rénovation des 6,5 ha déjà existants, et l’agrandissement de 2 ha environ. Tigres, girafes, zèbres de chapman, crocodiles, hippopotames nains et de nombreux autres animaux rejoindront la cinquantaine d’espèces déjà présents.
La première partie de rénovation concerne le Pavillon bleu. Cet édifice, construit en 1875, était en fait une laiterie. Anatole Bienaimé, architecte amiénois, l’a ensuite transformé en guinguette, en 1898. A l’abandon depuis 2000, il deviendra un restaurant et conservera son esprit guinguette : guirlandes lumineuses, arbre au centre de la pièce, véranda avec vue sur le zoo… Les premiers plats sortiront des fourneaux en fin d’année 2019.

Observer les tigres nager
Au printemps 2019, la zone «Archipels» devrait aussi être inaugurée, consacrée aux écosystèmes insulaires et continentaux d’Asie du Sud-Est. Trente espèces de mammifères, d’oiseaux, d’amphibiens, de reptiles et d’insectes parmi les plus menacés de la planète y vivront. «La structure d’aquavision, pour pouvoir observer nager les tigres, sera la pièce maîtresse de cette zone», assurent les paysagistes Jacqueline Osty, en charge du projet de rénovation.
L’équipe s’attaquera ensuite à «Rivages», dont l’ouverture est prévue au printemps 2020. Un tout nouvel enclos pour les manchots de Humblodt. Là encore, l’aménagement offrira le spectacle d’observation subaquatique.
Suivra la nouvelle entrée du zoo, Faubourg de Hem, en 2021. Puis l’ouverture de «Savanes», l’une des nouvelles zones du parc. Une vue panoramique depuis un belvédère donnera l’impression d’être au cœur de l’Afrique. «Les murs en terre qui permettent de séparer les enclos donneront une impression de liberté et de cohabitation des animaux», expliquent les paysagistes.
«Tropiques», qui fait aussi partie du projet d’extension, pourra être visitée l’année suivante. Il s’agit d’une immense serre tropicale de 5 à 13 mètres de haut, qui abritera des oiseaux en liberté, et une végétation typique des tropiques. Dans les bassins, les hippopotames et les crocodiles nains seront visibles sous l’eau et depuis les passerelles, en hauteur.
Enfin, en 2024, seront rénovés la «Clairière», une mini-ferme dans laquelle les animaux communs seront accessibles au grand public, avec zones de cultures ; le «Marigot», une volière traversante, en totale immersion avec les oiseaux ; «l’Equateur» et «Rivières».
Comment sont importés les nouveaux animaux ? «Pour les espèces en voie de disparition, la coordination se fait à l’échelle européenne, confie Christine Morrier. Pour les autres, nous collaborons avec les autres parcs zoologiques, et nous procédons à des échanges, des prêts ou des dons.» Le groupe de girafes, qui intègrera «Savane» en 2021, devrait être monosexe. «Nous aurons peut-être la possibilité d’avoir un groupe reproducteur par la suite…»
Les tarifs, eux devraient augmenter à la vitesse des travaux. De 6,60 € en plein tarif adulte, le ticket d’entrée devrait atteindre 13 à 14 € lorsque tout sera terminé. Mais l’aventure prend une tout autre dimension : prévoir une journée de voyage en 2024, contre deux à trois heures aujourd’hui.

* Amiens Métropole, la Région et le Département sont les financeurs du projet.

Infos pratiques

Zoo d’Amiens
Esplanade de la Hotoie
03 22 69 61 12
Tarifs : moins de 3 ans : gratuit ; 3 à 15 ans : 4 € ; adulte : 6,60 € ; famille (un adulte et un jeune) : 9 € ; tarif réduit adulte : 4,50 €
Horaires : d’avril à septembre, 10 h - 18 h du lundi au samedi et 10 h - 19 h le dimanche
Visite VIP (enfants et adulte) : une découverte privilégiée des coulisses du zoo et de son quotidien, avec les soigneurs.
Anniversaire au zoo : pour les 5-9 ans. Les enfants devront relever les défis

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui