L'Action Agricole Picarde 26 juin 2019 à 06h00 | Par AAP

Le secteur agricole français «particulièrement exposé» aux chocs externes

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le secteur agricole français «est particulièrement exposé» aux chocs externes qu’ils soient climatiques, économiques, énergétiques ou liés à l’évolution des préférences alimentaires, constate la Direction générale du Trésor (DG Trésor) dans une note d’analyse publiée le 25 juin. A l’aide d’un modèle économétrique, les auteurs ont «évalué les effets à moyen terme» de différents types de chocs externes «réalisés ou potentiels» sur les performances du secteur agricole français. Si une baisse de 40 % du prix du pétrole advenait aujourd'hui, comme constaté entre 2011-2014 et 2015-2019, elle entraînerait une hausse de 8 % de l'excédent brut d’exploitation (indice de rentabilité) par hectare de la «ferme France». Les politiques visant à réduire «la dépendance du secteur aux énergies fossiles» permettront «d’améliorer sa résilience économique», estime la DG Trésor. A l'inverse, la baisse de 12 % de la consommation de viande par habitant en France entre 2007 et 2016 aurait, elle, entraîné une baisse de 1,4 % de l'excédent brut d’exploitation (EBE) par hectare de la «ferme France» (- 5 % pour le secteur de la production animale).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui