L'Action Agricole Picarde 09 avril 2020 à 16h00 | Par Vincent Fermon (avec Actuagri)

Le SIMA reporté en février 2021

En raison de l'épidémie de coronavirus qui frappe désormais une bonne partie du monde et ses conséquences sur l'activité économique, l'organisation du Mondial des fournisseurs de l'agriculture (Sima) est programmée en février 2021.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Prévu en novembre 2020, le Sima est finalement reporté au dimanche 21 au jeudi 25 février 2021.
Prévu en novembre 2020, le Sima est finalement reporté au dimanche 21 au jeudi 25 février 2021. - © SIMA

Encore un événement qui fait les frais de l'épidémie de covid-19 et du ralentissement de l'activité économique en France, mais aussi ailleurs dans le monde.

On l'a appris aujourd'hui, le 9 avril, de la part de ses organisateurs : le Sima 2020 qui devait ouvrir ses portes au parc des expositions de Villepinte du 8 au 12 novembre se tiendra finalement quelques mois plus tard, en février.

« A la demande d’un grand nombre d’exposants et d’acteurs de l’industrie des agroequipements dont les cycles de production et de distribution sont particulierement penalises par la crise sanitaire et economique que nous traversons, les organisateurs du SIMA ont pris la decision de tenir la prochaine edition du SIMA a ses dates historiques en fevrier 2021 », ont-ils expliqué. Les nouvelles dates sont du dimanche 21 au jeudi 25 fevrier 2021.

« Ce report exceptionnel ne remet pas en cause sur le long terme les nouvelles ambitions du salon et, en particulier, son positionnement a l’automne, les annees paires. Ainsi, en 2022, le SIMA se tiendra comme prevu en novembre, du dimanche 6 au mardi 10 novembre 2022 », poursuivent les organisateurs du Sima.

Coller à la temporalité des investissements

En septembre 2019, ce sont ces mêmes organisateurs qui avaient annoncé un changement de période pour la tenue du salon du machinisme après avoir validé quelques mois plus tôt (en mai) « un changement d'identité et de nouvelles dates ».

La décision d'organiser le Sima en période automnale plutôt qu'à la sortie de l'hiver était motivée par une volonté de « coller » davantage aux demandes des exposants en étant plus en accord avec la temporalité des investissements.

Directeur général de John Deere France, Rémi Hanot jugeait ainsi à cette époque ce changement de date plus qu'opportun : « Avant, le salon n’était pas en phase avec la réalité terrain, les agriculteurs choisissent généralement d’investir après les moissons à la fin de l’année. Le marché des tracteurs est très saisonnier », expliquait-il.

En 2020, si l'épidémie de coronavirus n'avait pas eu lieu, le salon aurait du avoir lieu du 8 au 12 novembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous