L'Action Agricole Picarde 26 juin 2018 à 08h00 | Par Réussir

Légumes de France demande à S. Travert et N. Hulot de « sortir du dogmatisme »

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« La politique que vous menez met gravement en péril les producteurs de notre pays », juge Légumes de France dans une lettre ouverte à Stéphane Travert et Nicolas Hulot publiée lundi 25 juin. L’organisation dénonce notamment la décision de ne pas accorder « de compensation aux employeurs de travailleurs saisonniers suite à la disparition du CICE ». Une absence qui va provoquer « une augmentation de 7 points de charges » soit « 115 euros de plus par mois pour chaque saisonnier » alors que la main-d’œuvre représente déjà entre « 30 et 70% des coûts de productions » de la filière. L’organisation s’en prend également à la décision de « refuser aux producteurs français l’utilisation d’un produit utilisé pour lutter contre les nématodes de la carotte ». Un produit « qui existe dans les pays voisins et pour lequel il n’existe pas d’alternative », constate Légumes de France qui demande aux deux ministres « de sortir du dogmatisme » et de « revenir à plus de pragmatisme ». « Vous devez impérativement écouter d’abord les représentants des producteurs, plutôt que prendre des décisions lapidaires, soufflées par quelques obscures ONG », conclut l’organisation alors que son président Jacques Rouchaussé, rencontrait Stéphane Travert lundi 25 juin.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui