L'Action Agricole Picarde 03 septembre 2020 à 14h00 | Par Actuagri

Les aigreurs de Nicolas Hulot après son passage au ministère de la Transition écologique

Le militant écologiste se « lâche » et confie ses états d'âme dans le cadre de la promotion d'un livre sorti aujourd'hui, le 3 septembre, aux Editions Fayard.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Nicolas Hulot a été ministre de la Transition écologique de mai 2017 à septembre 2018 et en garde visiblement un mauvais souvenir.
Nicolas Hulot a été ministre de la Transition écologique de mai 2017 à septembre 2018 et en garde visiblement un mauvais souvenir. - © Wikipedia

Se confiant dans les colonnes de l’hebdomadaire Paris-Match du 3 septembre, Nicolas Hulot revient sur sa découverte de l’exercice du pouvoir. S’il a accepté le poste de ministre de la Transition écologique pendant un peu plus de 15 mois entre 2017 et 2018, ce n’est pas « pour la bonne bouille » d’Emmanuel Macron, a-t-il déclaré. Il n’y est pas allé non plus « pour faire de la figuration ». Mais une fois installé, les conseillers du Premier ministre le regardent comme « l’écolo de service » et contrecarrent ses plans.

La mésentente devient vite cordiale, chacun semblant jouer sa propre partition : « Je n’étais qu’un exécutant, submergé. Au début, j’ai cru que je n’étais pas au niveau ou mal organisé, avant de réaliser qu’on était structurellement sous l’eau ». Il ajoute : « Quand je parlais d’une mutation sociétale, eux pensaient adaptation, moi transformation du système. C’est là l’immense malentendu : ils voulaient soigner une bronchite, moi un cancer généralisé ».

Nicolas Hulot qui avait dit non à Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande, a décidément une dent contre ces hommes de l’ombre : « Tous ces gens étaient bien plus jeunes que moi, mais leurs logiciels étaient parfois obsolètes. (…) J’ai vu des conseillers à l’Agriculture plus rigides que la patronne de la FNSEA ». Son dernier ouvrage, « D’un monde à l’autre » est sorti le 3 septembre aux Editions Fayard.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui