L'Action Agricole Picarde 28 février 2018 à 11h00 | Par Réussir

Les bananes de Guadeloupe et Martinique souffrent

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le cyclone Maria qui a touché la Guadeloupe et la Martinique les 17 et 18 septembre dernier a provoqué « près de 80 millions d’euros de dégâts dans les bananeraies » des deux îles, et le retour à la normale « ne se fera pas avant 2020 », a indiqué l’Union des groupements des producteurs de banane de Guadeloupe et Martinique (UGPBAN), dans une conférence de presse mardi 27 février. La tempête a détruit 100 % de la bananeraie guadeloupéenne et 50 à 60 % pour la Martinique. « 70% de la production guadeloupéenne et 20% de la martiniquaise ont été mis en jachère et ne pourront repartir qu’en 2019 », a précisé Pierre Monteux, DG de Banamart. Conséquence, en 2018, la production des deux îles ne devraient être que de 170 000 tonnes, contre 270 000 tonnes en période normale.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui