L'Action Agricole Picarde 07 décembre 2016 à 08h00 | Par AAP

Les entrepreneurs de travaux agricoles essuient aussi les effets de la crise

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Entre 2014 et 2015, le nombre de contrats permanents et occasionnels a reculé (- 1 000 contrats) dans les entreprises de travaux agricoles. La FNEDT explique ce recul par la suppression de l’exonération des charges sociales sur les contrats des travailleurs occasionnels et des demandeurs d’emploi (actée par la loi de finances 2015). «Cela a entraîné une augmentation de 2 euros de l’heure du coût du travail», estime la FNEDT. Par ailleurs, les entrepreneurs de travaux agricoles craignent les conséquences économiques de la crise agricole. Par conséquent, la FNEDT souhaite que le plan de soutien à l’agriculture couvre également les risques encourus par les entreprises de travaux agricoles.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui