L'Action Agricole Picarde 21 mai 2019 à 06h00 | Par Réussir

Les fabricants d’aliments du bétail demandent un plan protéines «à deux entrées»

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Dans son discours de clôture de l'assemblée générale du Snia (fabricants d'aliments) les 17 et 18 mai, son président, François Cholat, a demandé «un plan protéines à deux entrées». La première entrée est «basée sur la massification et la compétitivité» et la seconde «répond à de nouvelles valorisations, aux équilibres économiques tirés par de nouvelles attentes de consommation.» «Notre secteur doit rester compétitif», ajoute celui qui a défendu les matières premières importées, «indispensables pour permettre à notre agriculture d’exporter». Pour François Cholat, la compétitivité passera aussi par l’autorisation pour les camions de transporter 35 t au lieu de 32 actuellement. Déjà appliquée en zones de plaine, cette demande récurrente du Snia serait une «réelle amélioration pour les zones d’élevage avec un accès difficile». Après une décennie de baisse continue, les fabrications d’aliments du bétail se sont légèrement redressées en 2018, à 20,8 Mt (+0,6 % par rapport à 2017). Une reprise fragile et principalement due au redémarrage de la filière canards gras après l’influenza aviaire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui