L'Action Agricole Picarde 25 avril 2013 à 10h54 | Par AAP

Les Français ont diminué de 3% leurs achats de porc frais entre 2007 et 2012

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Une tendance que l’institut technique du porc (Ifip) attribue à la baisse du nombre de ménages acheteurs et au nombre des achats. Pour la charcuterie, le scénario est inverse avec une hausse de 8% de la consommation. L’Ifip ajoute que l’âge et les revenus déterminent en partie les habitudes alimentaires des Français : «les seniors et les ménages les moins aisés sont les plus grands consommateurs de porc frais et de charcuterie». Un des enjeux principaux de la filière porcine est de «rajeunir le coeur de cible» par une offre plus appropriée.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui