L'Action Agricole Picarde 03 novembre 2016 à 08h00 | Par Stéphane Lefever

Les limites de la pluriactivité

Les mutations du secteur agricole conduisent de plus en plus d’exploitants à exercer des activités ne relevant pas forcément du secteur agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AAP

Il devient fréquent qu’un agriculteur exerce une autre activité professionnelle (salarié à temps partiel, travaux agricoles, négoce de produits, tourisme à la ferme, prise en pension d’animaux…). Lorsque cette seconde activité est salariée, l’agriculteur déclare deux revenus distincts (salaire et bénéfice agricole) et paie des cotisations dans les deux régimes.
Quand cette activité est non salariée (commerçant, profession libérale..), il existe deux alternatives pour l’imposition des revenus.

Au sommaire de l’article :

Regrouper plusieurs activités
La production d’électricité
Exercer les activités séparément
Le régime micro-entreprise
L’entreprise individuelle commerciale
La société commerciale

Cas des Gaec

Retrouvez l’intégralité de l’article dans votre journal l’Action Agricole Picarde.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui