L'Action Agricole Picarde 06 avril 2018 à 09h00 | Par AAP

Les producteurs d’éthanol très inquiets de la tournure de la négociation UE-Mercosur

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les producteurs d’éthanol, déjà critiques sur la présence de dérivés d’huile de palme dans les essences françaises depuis quatre ans, «sont très inquiets de la tournure de la négociation UE-Mercosur», ont-ils déclaré à l’assemblée générale du Syndicat national des producteurs d’alcool agricole (SNPAA), qui s’est tenue le 5 avril. «L’UE est prête à accorder un contingent d’incorporation au profit essentiellement du Brésil, de 7,5 millions d’hectolitres (Mhl) d’éthanol à droits réduits à 1/3 du niveau actuel, soit 2,5Mhl pour tous les marchés existants et 5 Mhl pour les nouveaux marchés de la chimie», a souligné Bruno Hot, président du SNPAA. Une perspective d’autant plus mal ressentie par la profession que le marché a déjà «du mal à se développer sous les coups de boutoir répétés des règlementations successives européennes», alors que le Brésil et aussi la Chine, investissent dans la production d’éthanol de canne et de maïs respectivement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui