L'Action Agricole Picarde 14 février 2018 à 09h00 | Par AAP

Les propos d’Agnès Buzyn ravivent les inquiétudes de la filière viticole

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les propos de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, sur France 2, le 7 février, lors du débat «l’alcool, un tabou français» ravivent les inquiétudes de la filière viticole, a déclaré l'association Vin & Société le 13 février. Un courrier de la présidence de la République fin janvier avait permis de lever les craintes de la filière viticole sur la politique de «dénormalisation» de la consommation de boissons alcoolisées envisagée par le gouvernement dans sa Stratégie nationale de santé, publiée le 31 décembre. En distinguant les consommations excessives et en proposant à la profession de participer à une politique de prévention sans précédent, le président de la République «a envoyé un signal fort et un message clair, a indiqué Jöel Forgeau, président de Vin & Société. Nous sommes consternés d’entendre les propres termes de la ministre qui a dit : "avec modération, c’est un mauvais mot ; l’alcool est mauvais pour la santé serait le vrai message de santé publique"». Vin & Société s’interroge sur la ligne directrice réelle des politiques de santé publique voulues par le gouvernement. «Quelle place pour le vin dans notre société ? Allons-nous vers la promotion de l’abstinence et de la prohibition ?».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes