L'Action Agricole Picarde 01 décembre 2016 à 08h00 | Par Stéphane Lefever

Les régimes de la séparation de biens

Le régime de la séparation de biens pure ou simple ou sur celui de la participation aux acquêts sont des contrats établis devant notaire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AAP

Il n’y a pas un régime matrimonial meilleur qu’un autre, mais un adapté à votre cas. Et chaque contrat peut être aménagé avec des clauses sur mesure pour répondre aux attentes de chacun.
Le principal inconvénient des régimes séparatistes est avant tout moral. Il peut paraître difficile de construire un mariage sur une hétérogénéité totale des biens acquis pendant ce même mariage. La séparation de biens, pure et simple, permet à chacun d’avoir son indépendance patrimoniale : les biens propres du mari et les biens propres de l’épouse. Là, aucun bien n’est en commun. Et ce, quels que soient la date et le mode d’acquisition de ces biens avant ou après le mariage, (achat, donation, succession)...

Au sommaire de l’article :
Les biens achetés en commun
Participation aux acquêts

Modifier son régime matrimonial

Retrouvez l’intégralité de l’article dans votre journal l’Action Agricole Picarde.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui