L'Action Agricole Picarde 24 juillet 2019 à 10h00 | Par Réussir

Les retards de paiement Pac «ne sont plus d’ordre informatique»

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«Aujourd’hui, les problèmes (…) ne sont pas d’ordre informatique, mais d’ordre administratif», a affirmé Stéphane Le Moing, PDG de l’Agence de services et de paiement (ASP), auditionné le 23 juillet par les sénateurs de la mission d’information sur la sous-utilisation des fonds européens. Ces problèmes logiciels expliquaient en partie les importants retards de paiement des aides du premier et du second pilier de la Pac. «La situation est normalisée», a indiqué M. Le Moing, qui s’est félicité de la «remontée très nette depuis un an et demi des taux d’engagement et de paiement, (…) ce qui montre qu’on a dépassé les difficultés du début». Le PDG de l’ASP a confirmé qu’un appel d’offres est en cours pour renouveler le prestataire informatique gérant le logiciel Isis (aides du premier pilier). Une procédure qui relève d’une «obligation en termes de marchés publics». L’attributaire sera connu cet été, d’après M. Le Moing, qui a précisé que «le système ne changera pas» et que la «continuité du service est l’élément central qui structure le cahier des charges».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui