L'Action Agricole Picarde 19 septembre 2019 à 10h00 | Par Vincent Fermon

Les ZNT font s'embraser la campagne

Des mobilisations d'agriculteurs sont organisées dès le jeudi 19 septembre dans la Somme pour contester le projet d'arrêté sur les zones de non-traitement mis en consultation par le gouvernement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © D. R.

Après avoir fait couler beaucoup d'encre, le projet d'arrêté sur les zones de non-traitement s'invite désormais sur les ronds-points et sur le bord des routes.

Pour contester un texte qu'ils considèrent mortifère pour l'agriculture française, la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs appellent leurs adhérents à se mobiliser contre le texte, ainsi qu'à répondre à la consultation ouverte jusqu'au 1er octobre.
Plusieurs appels ont été lancés pour l'organisation de rassemblements. Dans le département de la Somme, FDSEA et JA donnent ainsi rendez-vous à tous ceux qui souhaitent encore aborder ces questions de voisinage avec un peu de sérénité
ceux qui souhaitent encore aborder ces questions de voisinage avec un peu de sérénité» en plus d'une dizaine de lieux. Des feux baptisés «les feux de la colère » y seront symboliquement allumés.

Le début d'une série de mobilisations

Dans les jours suivants, d'autres actions pourraient être organisées. Le 18 septembre, FNSEA et JA ont en effet annoncé une mobilisation générale contre la « déconsidération » du monde agricole le 22 octobre.
« Il y a un sentiment de déconsidération qui est spectaculaire », a déclaré Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA, évoquant le « mal-être » général des agriculteurs, et notamment l'incendie qui a touché le 17 septembre une exploitation dans l'Orne.

Aller à la rencontre des consommateurs

Parmi les premiers sujets de mécontentement, l'accord commercial UE-Canada (Ceta) « et indirectement l'accord UE-Mercosur, avec une mobilisation s'adressant à nos parlementaires», a indiqué Arnaud Gaillot, secrétaire général des JA. Les mobilisations qui ont débuté ailleurs en France dès le mercredi 18 septembre et qui s'étaleront durant tout l'automne sont organisées pour « aller à la rencontre du consommateur ». Il s'agit notamment de les sensibiliser sur l'origine des produits qu'ils achètent.

Dénonçant les « distorsions » de concurrence engendrées par ces accords commerciaux, Jérôme Despey a évoqué une « distorsion de plus » à propos du projet de mise en place de zones de non-traitement. L'élu de la FNSEA a exprimé le souhait d'«arriver à une forme de convergence de toute cette colère» par des rassemblements «dans tous nos départements le 22 octobre». Il a également évoqué une action au niveau européen le 15 novembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui