L'Action Agricole Picarde 17 janvier 2018 à 12h00 | Par AAP

Limagrain menace de déménager ses activités de recherche hors de France

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les dirigeants de Limagrain ne décolèrent pas contre les Faucheurs volontaires qui ont revendiqué la destruction de leur plate-forme expérimentale en blé située à Verneuil-l’Etang (Seine-et-Marne), en ressemant du blé paysan sur l’ensemble des 37 hectares de la plate-forme expérimentale, accusant Limagrain d’y avoir semé des OGM cachés. «Il n’y a ni OGM, ni OGM cachés, il s’agit de sélection classique, a insisté Jean-Yves Foucault, président du groupe Limagrain. Nous avons, à maintes reprises, exprimé notre volonté de rester en France. Si ça continue, je serai le premier à prôner la sortie de notre recherche du territoire français.» Le président du groupe, quatrième semencier mondial (2,6 Mrd€ de chiffre d’affaires en 2016-2017), considère que «ce serait dramatique». «Cela conduirait tôt ou tard au déménagement d’autres activités que la recherche», a-t-il menacé. Il chiffre le manque à gagner pour cet essai à «plus d’un million d’euros», mais surtout «c’est une perte d’un an par rapport à nos concurrents».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui