L'Action Agricole Picarde 26 octobre 2018 à 06h00 | Par Réussir

Loi Egalim : Le Conseil constitutionnel censure des dispositions mineures

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Saisi par une soixantaine de sénateurs, le Conseil constitutionnel a déclaré non-conforme un quart des articles de la loi Agriculture et Alimentation, indique l'’institution sur son site internet. Les dispositions censurées sont relativement annexes et proviennent toutes quasi exclusivement du titre II de la loi. Cette censure ne remet pas en cause la réforme de la contractualisation telle que voulue par le gouvernement, ni les ordonnances à paraître. Parmi les dispositions déclarées non-conformes, figurent : l'’obligation d’'étiquetage du lieu d'’affinage des fromages fermiers ou de provenance du vin et du miel, l'’interdiction d’'utiliser les dénominations dites animales, comme steak, pour des produits d’'origine végétale, ou encore l'’entrée des ONG environnementales à l'’Institut national de l’origine et de la qualité (Inao). Une censure plus sur la forme que sur le fond. La raison : les «dispositions ne présentent pas de lien, même indirect», avec le projet de loi initial.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui