L'Action Agricole Picarde 23 janvier 2018 à 07h00 | Par AAP

Louis Dreyfus teste la blockchain pour une livraison de soja vers la Chine

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le négociant Louis Dreyfus a réalisé la «première» livraison de matières premières agricoles utilisant la technologie blockchain, en partenariat avec la banque française Société Générale, et les deux néerlandaises, ABN Amro et ING, selon un communiqué du 22 janvier. Un test grandeur nature a été mené en novembre-décembre sur une cargaison de soja entre les Etats-Unis et la Chine, vendue par Louis Dreyfus à Shandong Bohi Industry, a précisé une porte-parole de Société Générale. Le blockchain est la technologie derrière la crypto-monnaie bitcoin. Résultat, la lettre de crédit, le contrat achat/vente, ainsi que la réconciliation des données sur la vérification des volumes et prix après transfert peuvent être suivis et validés en direct par tous les acteurs de la transaction, y compris l’USDA pour les certificats phytos. «Le temps passé à vérifier les documents et les données s'est réduit à quelques minutes contre quelques heures auparavant», a indiqué Louis Dreyfus. La première préoccupation des acteurs est d'augmenter «l'efficacité, la rapidité et la sécurité» des transactions et de réduire le risque de fraude, a souligné une porte-parole de Société Générale.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui