L'Action Agricole Picarde 18 avril 2018 à 09h00 | Par AAP

Loup : un rapport du Sénat propose la reconnaissance d’un droit de légitime défense

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Dans son rapport d’information relatif à la gestion des loups, Cyril Pellevat, sénateur de Haute-Savoie, préconise la reconnaissance «aux éleveurs d’un droit de légitime défense», une demande forte des syndicats agricoles. En effet, le nouveau plan loup prévoit la libéralisation du tir de défense «autorisé tout au long de l’année, même si le quota est dépassé», selon le préfet coordonnateur du Plan loup, Stéphane Bouillon, mais à condition que les «troupeaux soient protégés ou reconnus comme ne pouvant être protégés». Ainsi, le sénateur veut aller plus loin, considérant que la «procédure de gradation des tirs ne permet pas toujours de répondre à l’urgence et aboutit à des situations locales parfois ubuesques».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes