L'Action Agricole Picarde 22 octobre 2018 à 06h00 | Par Simon Playoult

Machinisme : la Ropa de Keiler prend «2L»

La nouvelle arracheuse de pommes de terre Ropa Keiler 2L, et sa trémie qui se vide en roulant, a été présentée pour la première fois en démonstration dynamique à Neuville-Bourjonval (62).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La nouvelle Ropa Keiler 2L possède une trémie, dite «à fond mouvant», qui permet un déchargement en continu 
des pommes de terre vers les bennes ou les palox via un bras articulé.
La nouvelle Ropa Keiler 2L possède une trémie, dite «à fond mouvant», qui permet un déchargement en continu des pommes de terre vers les bennes ou les palox via un bras articulé. - © D. R.



Soleil rayonnant et sol humide à point. Des conditions idéales pour une journée de démonstrations au champ. Plusieurs dizaines de personnes se sont rendues dans le
sud est du Pas-de-Calais fin septembre pour apercevoir les nouveautés du constructeur allemand Ropa. Elles ont pu suivre et grimper à bord des arracheuses de pommes de terre Keiler 1 et 2, ainsi que dans la dernière-née du machiniste à la couleur jaune, la Keiler 2L.

Une nouvelle trémie mouvante
Présentée à Terres en fête en juin dernier, la Keiler 2L (à deux rangs) se distingue de la Keiler 2 classique par sa trémie, dite «à fond mouvant». Celle-ci permet en effet un déchargement en continu des pommes de terre vers les bennes ou les palox via un bras articulé. «Ce mécanisme assure une hausse du débit de chantier de la machine de 20 à 30 % puisqu’il n’y a plus besoin de s’arrêter de rouler pour la vider», estime Sébastien Dillies de Ropa France.
La jonction entre les deux unités (arracheuse et remorque) est par ailleurs assurée par un rouleau à disques réduisant à la fois la hauteur de chute et le taux de terre fine du flux de produit. «Cette conception doit permettre de préserver une certaine stabilité, quelle que soit la position du bras», souligne le responsable. Le chauffeur peut ainsi compter sur un système de régulation automatique des régimes du fond mouvant et du tapis du bras de déchargement. La Keiler 2L, comme son homologue à trémie classique, s’appuie aussi sur un essieu télescopique durant les phases de vidage. «Il est possible d’équiper l’ensemble jusqu’à huit caméras afin de suivre l’avancement du chantier de récolte en direct des différentes parties de l’engin», annonce Sébastien Dillies. Les premières Keiler 2L devraient tourner dans les Hauts-de-France dès la récolte 2019.

- © © D. R.

La polyvalence des modèles recherchée

Sortie des unités de fabrication Ropa en 2015, la Keiler 1 (un rang) et la Keiler 2 (deux rangs) sont dotées d’un système de changement de série. En clair, le bâti arracheur de pommes de terre peut être remplacé par un pick-up de récolte d’oignons, de carottes ou de betteraves rouges. «Cette polyvalence est recherchée aujourd’hui par les producteurs qui peuvent ainsi alterner différents chantiers de récolte dans une même journée», indique Sébastien Dillies. La transformation peut être effectuée en plein champ en quelques minutes. Le fonctionnement synchronisé du tapis de ramassage et de la chaîne de tamisage est possible.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui