L'Action Agricole Picarde 02 décembre 2019 à 15h00 | Par Agra Presse

Madrid, petit rendez-vous avant le grand soir

La 25e Conférence des Parties sur le changement climatique (Cop25) a débuté le 2 décembre et se terminera le 13 décembre à Madrid. Une occasion pour les pays les plus engagés de se rassembler, avant le point sur les engagements de l’accord de Paris lors de la très attendue Cop26 en 2020.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Pixabay

« Par construction, l’accord de Paris donnait rendez-vous aux acteurs cinq ans apres, lors de la Cop26 d’Edimbourg, qui sera la vraie dead-line », rappelle Lola Vallejo, directrice du programme climat de l’Iddri. Faudrait-il en conclure que la Cop25, deplacee in extremis a Madrid en raison des manifestations au Chili, n’est pas un rendez-vous marquant ? Rien n’est moins sur, dans la mesure ou ce point d’etape pourrait voir se former la coalition climatique internationale necessaire avant la grande echeance de 2020. « L’Inde attend la Chine qui attend l’Europe », resume Lola Vallejo. Seuls des engagements fermes de la part de ces trois blocs pourront donc seduire d’autres pays, afin de limiter, comme le prevoyait l’accord de la Cop21, l’elevation de la temperature a 1,5 °C par rapport aux niveaux preindustriels. Certains acteurs, comme les Etats-Unis, ne sont plus attendus, mais « il faut faire basculer les pays indecis du bon cote, et notamment les pays d’Asie du Sud-Est », estime Lola Vallejo.

Leadership incertain

Qui prendra la tete de la coalition ? La Chine, en l’absence des Etats-Unis, sera tentee. Mais ses engagements pourraient se reveler decevants par rapports aux objectifs de la Cop21, puisque n’importe quel geste de sa part sera salue par la communaute internationale. L’Union europeenne? Elle montre recemment, selon les experts, « des signaux interessants », sur sa volonte de mener un leadership climatique. Si les contours du « Green Deal » de la Commission Van der Leyen sont bien precises le 11 decembre, soit avant la fin de la Cop, ce plan pourrait faire des emules au sein de la communaute internationale.

Mais pendant que l’on chuchote dans les couloirs, l’urgence demeure, comme le montrent de nombreux rapports et etudes publiees au cours des dernieres semaines. Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), qui s’est penche sur les emissions totales de gaz a effet de serre, indique ainsi qu’elles ont ainsi atteint « le chiffre record de 55,3 Gt eq-CO2 en 2018 ». Des conclusions « consternantes », selon un rapport publie fin novembre, qui deplore par ailleurs que « rien n’indique que les emissions de GES plafonneront dans les annees a venir ».

La teneur en methane repart a la hausse

Autre rapport, autre indicateur : l’Organisation mondiale de meteorologie (OMM), a publie la meme semaine que le PNUE une etude dediee aux concentrations de gaz a effet de serre. Ces concentrations auraient elles aussi atteint un pic en 2018. La teneur en methane de l’atmosphere, notamment, est repartie a la hausse l’an dernier, alors l’augmentation etait restee « presque nulle entre 1999 et 2006 ». Ces donnees suffiront-elles pour convaincre les negociateurs de muscler leurs propositions ? Peu probable : le phenomene de publication massive est habituel a la veille d’une Cop. « C’est une maniere de faire monter la pression en matiere d’ambition, pour mettre les negociateurs face a l’ecart entre leurs engagements et les emissions », analyse Sebastien Treyer, directeur de l’Iddri.

Les resultats scientifiques sont donc peu susceptibles d’etre les catalyseurs principaux de la coalition attendue. Mais ils conservent un pouvoir important dans l’opinion publique, dont la preoccupation environnementale montre un renouveau. Ils pourraient ainsi appuyer l’action des ONG, et de la societe civile dans son ensemble. Car si les exemples de Greta Thunberg, et plus generalement de l’engagement des jeunes pour le climat, montrent une chose, c’est bien la pression que peut exercer aujourd’hui la societe civile sur la question climatique. Une pression qui pourrait chahuter les discussions feutrees de la Cop de Madrid.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui