L'Action Agricole Picarde 04 mai 2018 à 06h00 | Par Florence Guilhem

Maison de la Baie de Somme : au plus près des oiseaux

Lieu emblématique du littoral samarien, la Maison de la Baie de Somme, ex-Maison de l’Oiseau, dévoile aux passionnés de la nature la vie des oiseaux et des autres espèces animales, les paysages, les traditions et les hommes de la Baie de Somme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Immersion dans le monde des oiseaux de la Baie de Somme, mais aussi d’oiseaux insolites d’ailleurs, et des traditions de ce littoral. © F. G.  © F. G.  © F. G.  © F. G.  © F. G.  © F. G.  © Maison de la Baie de Somme

Insolites, les oiseaux peuvent l’être à maints égards, comme certains hommes et traditions. Insolite, la Maison de la Baie de la Somme l’est, elle, par son approche muséographique avec ses collections d’oiseaux naturalisés et de «blettes» (oiseaux taillés dans du bois servant de leurres pour attirer les canards, ndlr). Insolite, elle l’est, enfin, par le voyage qu’elle propose dans le temps et tout au long des 70 km de littoral de la Baie de Somme. «En un seul lieu, vous pouvez avoir une première approche de la région, comme voir les oiseaux de près dans leur milieu naturel grâce aux dioramas (un système de présentation par mise en scène d’un modèle d’exposition, le faisant apparaître dans son environnement habituel, ndlr). C’est génial. On s’y croirait tant les oiseaux naturalisés en taille réelle sont de toute beauté, ainsi que les décors de leur environnement réalisés par des artistes peintres. Et, pour ceux qui veulent voir des oiseaux vivants, c’est possible grâce à notre parcours extérieur avec des postes d’observation», raconte Philippe Louchart, animateur nature à la Maison de la Baie de Somme.
Ce lieu unique a pu voir le jour grâce à la passion et à la bonne volonté de plusieurs hommes. Le premier ? Gaston Holleville, éleveur de moutons, qui décide, lorsqu’il prend sa retraite, de donner sa ferme à la commune de Lanchères, à la condition que cette dernière en fasse un lieu dédié aux oiseaux. Le second ? Gilles Becquet, un taxidermiste spécialisé dans les oiseaux et reconnu dans le monde entier pour son savoir-faire. Le troisième ? Un publiciste parisien qui propose de créer un lieu mettant en scène les oiseaux, qui vivent ou migrent en Baie de Somme. Le résultat ? La Maison de l’Oiseau. Celle-ci voit le jour dans la ferme de l’ancien agriculteur en 1984. Rebaptisée depuis la Maison de la Baie de Somme, elle accueille une collection de 250 espèces d’oiseaux dans leurs milieux naturels, ainsi que des salles dédiées à des oiseaux insolites, aux phoques, aux traditions et aux hommes de la Baie de Somme.

Des falaises aux dunes à vol d’oiseau
Avant de plonger dans le monde des oiseaux en Baie de Somme, une première salle permet de se familiariser avec l’estuaire, son histoire et ses évolutions au fil du temps, et une seconde salle à la migration des oiseaux. Les surprises ne font que commencer. On apprend que la barge rousse, un oiseau «poids plume» (de 260 à 630 g) a une durée de vie de dix-huit ans. Le sterne arctique, lui, parcourt plus de 60 000 km par an. On est loin d’être au bout de nos surprises. Des falaises, en passant par la plaine maritime, la baie à marée basse, les marais, les dunes et la mer, on découvre les us et coutumes des oiseaux qui viennent s’y installer, comme le comportement insolite de certains. Ainsi, la femelle tadorne qui, exposée aux prédateurs par son plumage coloré, choisit des terriers de lapins pour pondre ses œufs à l’abri.Ou encore le geai des chênes, surnommé la sentinelle de la forêt car, au moindre danger potentiel, il alerte tous les habitants en poussant un cri strident. Grand consommateur de glands (il en stocke jusqu’à 5 000 par an), il en disperse tout autour assurant ainsi la germination des chênes.
Tout aussi surprenants sont les oiseaux «champions» exposés dans une autre salle, choisis pour leur taille, leur vitesse de vol, leur durée de vol, leur appétit, etc. Autre salle, autres oiseaux, les «blettes» sculptées par les chasseurs eux-mêmes. Sans oublier une salle dédiée exclusivement aux phoques et une autre sur les hommes de la baie. Pour ceux et celles qui veulent poursuivre l’immersion dans ce mileu naturel si riche et surprenant, des sorties nature sont aussi proposées.

Carrefour du Hourdel - RD 204, à Lanchères. Ouvert tous les jours de 10h à 18h30 jusqu’au 30/09.
Rens. au 03 22 26 93 93 ou sur www.maisondelabaiedesomme.fr

Baie de Somme : chiffres clés
- 19 090 hectares, 28 communes
- 2 500 parcelles, 600 propriétaires
- 400 espèces végétales d’intérêt patrimonial régional
- 365 espèces d’oiseaux dénombrées au cours des deux derniers siècles
- Plus de 70 autres espèces animales d’intérêt patrimonial régional
- La plus importante colonie de phoques veau-marin en France

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui