L'Action Agricole Picarde 10 août 2018 à 06h00 | Par AAP

Néonicotinoïdes : en Pologne, des apiculteurs manifestent contre une autorisation temporaire

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En Pologne, le 8 août, des apiculteurs et des écologistes soutenus par Greenpeace ont demandé à leur ministère de l'Agriculture de revenir sur l'autorisation temporaire des néonicotinoïdes, selon l’AFP. Ils ont souligné que plusieurs pays, dont la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne, avaient décidé d'interdire plusieurs produits de cette famille. «Les néonicotinoïdes restent dans la nature pendant plusieurs années après leur utilisation, assure le vice-président de l'Association des apiculteurs professionnels, Janusz Kasztelewicz. Ils atterrissent dans chaque cellule du colza, ensuite dans le sol, dans l'eau et dans d'autres plantes.» Selon lui, les néonicotinoides affaiblissent les abeilles, qui «perdent leur chemin vers les ruches», et ne peuvent plus approvisionner la colonie. Un autre dirigeant d'une organisation d'apiculteurs, Piotr Krawczyk, a déclaré à l'AFP que la décision du ministère a dû être prise «sous la pression des cultivateurs de colza et des fabricants d'insecticides». Le vice-ministre de l'Agriculture, Rafal Romanowsk,i a déclaré à ce sujet que la situation de ces agriculteurs était «très difficile» cette année, et a souligné que l'autorisation des néonicotinoïdes était «une solution temporaire».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui