L'Action Agricole Picarde 01 juin 2018 à 08h00 | Par Réussir

Néonicotinoïdes : l’Anses identifie six cas d’usage sans « aucune alternative »

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L’Anses a publié le 30 mai son rapport final sur les risques et bénéfices des phytos à base de néonicotinoïdes et de leurs alternatives, montrant six cas d’usage pour lesquels « aucune alternative » n’existe. 130 usages autorisés des néonicotinoïdes ont été étudiés, indique l’agence.

« Pour une majorité des usages, des alternatives (chimiques et non chimiques), suffisamment efficaces et opérationnelles, ont pu être identifiées ». Dans six cas, « aucune alternative » répondant à ces critères n’a été identifiée, selon le rapport : lutte contre les mouches sur maïs, des insectes xylophages sur cerisier, certaines mouches sur framboisier, les pucerons sur navet, les coléoptères sur arbres et arbustes, les insectes du sol (hannetons) en forêt.

Dans 78 % des cas analysés, au moins une solution alternative non chimique existe. Le rapport souligne aussi que, pour la plupart des usages étudiés, l’interdiction d’utilisation des substances appartenant à la famille des néonicotinoïdes « risque d’entraîner une résistance accrue aux autres insecticides, en particulier pyréthrinoïdes, s’ils sont utilisés en alternatives ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui