L'Action Agricole Picarde 01 mars 2018 à 06h00 | Par AAP

Néonicotinoïdes : risque confirmé pour les abeilles, Bruxelles veut renforcer les restrictions

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) confirme «dans l’ensemble», dans son rapport final d’évaluation publié le 28 février, l’impact négatif du recours aux trois insecticides néonicotinoïdes (imidaclopride, thiaméthoxame et clothianidine), dont l’usage est restreint depuis 2013. Ce travail, plusieurs fois reporté à cause du volume de données analysées, a porté à la fois sur les abeilles domestiques et sauvages et sur trois voies d’exposition : pollen et nectar, poussière et eau. Selon les espèces de butineuses, la molécule considérée, l'utilisation du pesticide et la voie d'exposition, les risques peuvent différer, mais ils posent tous un risque pour les abeilles.

Sur la base de ces résultats, la Commission européenne va proposer, dans les prochaines semaines, aux Etats membres, un renforcement des restrictions en place en limitant leur utilisation aux seules productions sous serres permanentes alors que ces molécules peuvent encore être utilisées pour les céréales d'hiver, les pommes de terre ou la betterave sucrière. Un vote pourrait avoir lieu le 22 mars.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui