L'Action Agricole Picarde 31 juillet 2018 à 13h00 | Par Réussir

Néonicotinoïdes : sans dérogation, les betteraviers en appellent à Macron (CGB)

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La CGB (betteraviers), reprochant au gouvernement l’« annonce sans concertation qu’il n’y aura pas de dérogation pour les néonicotinoïdes » sur betterave, a appelé le 30 juillet Emmanuel Macron à respecter sa parole. « Refuser une dérogation à l’interdiction de l’utilisation des néonicotinoïdes en enrobage de semences de betteraves, c’est renier un engagement présidentiel qui refuse de mettre les agriculteurs dans une impasse technique », selon un communiqué. L’évaluation de l’Anses montre, aux yeux de la CGB, qu’« il n’y a pas d’alternative réelle » à ce type de traitement des semences de betterave. Sans dérogation, les planteurs seraient exposés à des pertes de production pouvant aller « jusqu’à 50 % », poursuit le communiqué. Une situation « d’autant plus inacceptable que la filière a proposé d’aménager l’utilisation des néonicotinoïdes en enrobage de semences de betteraves lors des deux prochaines années » : « Il a été proposé de n’utiliser que la molécule ayant le temps de dégradation le plus court, d’en réduire les doses de 30 % par hectare, d’encadrer les types de cultures pouvant succéder à la betterave et de promouvoir la mise en place de bandes mellifères », insiste la CGB.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui