L'Action Agricole Picarde 11 décembre 2017 à 08h00 | Par Simon Playoult

Norabio : un nouveau label pour se démarquer

La coopérative Norabio - 140 producteurs dans les Hauts-de-France - encourage ses adhérents à s’engager dans le label Bio cohérence, marque nationale certifiante. Une soixantaine d’agriculteurs devraient franchir le pas dès 2018.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Plusieurs membres du bureau de Norabio se sont réunis pour formaliser l’adhésion de la coopérative dans la démarche Bio cohérence, le 1er décembre, à Arras.
Plusieurs membres du bureau de Norabio se sont réunis pour formaliser l’adhésion de la coopérative dans la démarche Bio cohérence, le 1er décembre, à Arras. - © D R


Près de 9 000 tonnes de fruits et légumes biologiques ont été commercialisées par Norabio en un an. La coopérative, qui fêtera sa vingtième année d’existence l’année prochaine, veut continuer à se démarquer sur le marché régional, malgré l’arrivée de nouveaux opérateurs de la bio sur le territoire depuis quelques années. Pour cela, les producteurs de Norabio ont choisi de s’engager dans la démarche Bio cohérence. Cette adhésion a été formalisée le 1er décembre, à Arras.


«Se différencier de la bio low-cost»
L’objectif de la coopérative est d’aller «plus loin que la réglementation européenne en matière d’agriculture biologique», annonce Mathieu Lancry, agriculteur dans le Douaisis et président de Norabio. Dans un marché en pleine expansion - la consommation de produits bio en France a augmenté de 20 % rien qu’entre 2015 et 2016 - «il faut se différencier de la bio low-cost qui pourrait voir le jour», acquiesce le responsable.
Les producteurs du Nord et du Pas-de-Calais misent donc sur la qualité pour maintenir leurs débouchés. «Le label Bio cohérence va mettre en valeur nos pratiques qui respectent les équilibres sociaux, environnementaux et économiques, explique Mathieu Lancry. La bio, c’est avant tout un modèle cohérent, qui s’inscrit dans la durée, et bénéficie équitablement à tous les maillons de la chaîne. Cette essence même de notre mouvement ne doit pas se perdre.» Ainsi, à travers la certification Bio cohérence, la coopérative entend faire rappeler ses fondamentaux aux consommateurs.

Un cahier des charges strict
Bio cohérence est une marque de filière portée par des producteurs (six cents dans toute la France à ce jour). «Les opérateurs labellisés s’engagent à trois niveaux : ils signent notre charte des valeurs, respectent un cahier des charges, et s’engagent dans une démarche de progrès englobant les aspects sociaux et environnementaux», souligne Aline Cassan, animatrice de Bio cohérence.
L’attribution de la marque se fait à la suite de l’intervention d’un organisme certificateur indépendant qui contrôle le cahier des charges. Parmi les grandes lignes de ce dernier, on peut citer : les critères de bien-être animal (encadrement des conditions de transport et d’abattage, lieux de vie adaptés…), pas de culture de contre-saison (interdiction stricte des serres chauffées), l’interdiction des travailleurs détachés ou encore l’interdiction des semences génétiquement modifiées (OGM - CMS*).
«Beaucoup de nos adhérents respectent déjà ces critères et intégreront naturellement le label», indique Mathieu Lancry. L’autorisation d’emploi est accordée pour une durée d’un an renouvelable à une exploitation. La marque édite alors une attestation de conformité, qui liste les produits labellisés autorisés à utiliser le logo Bio cohérence. Les agriculteurs auront à leur disposition des outils de communication (panneaux de ferme, stickers, documentation…) qui leur permettront de valoriser leur engagement dans la démarche.

* CMS : stérilité mâle cytoplasmique

 

60

C’est le nombre d’adhérents qui devraient souscrire à Bio cohérence en 2018

140

C’est le nombre de producteurs bio des Hauts-de-France adhérents à Norabio

9 000 tonnes

C’est la quantité de fruits et légumes commercialisés par la coopérative pour un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros.


Les valeurs portées par la coopérative Norabio

Norabio a été créée en 1998 par un groupement de producteurs bio de la région Hauts-de-France. Devenue coopérative en 2000, elle a pour objectifs :

- d’organiser et faciliter les achats autorisés dans le cahier des charges de la bio ;
- de permettre l’échange et la concertation «indispensable à une croissance responsable» de la bio en région ;
- et enfin, de permettre aux producteurs de garder la maîtrise des négociations commerciales, par la valorisation de toutes les productions régionales dans des circuits bio (marchés de gros, restauration collective et commerciale, magasins, particuliers).
Norabio est présidée par un bureau issu du conseil d’administration. Il est lui-même composé de douze producteurs élus parmi les adhérents de la coopérative. Les producteurs sont tous sur un pied d’égalité (arboriculteurs, maraîchers, éleveurs, peu importe leur taille ou leur expérience). Autrement dit, une personne égale une voix.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Jon (62) | 12 décembre 2017 à 18:36:08

On en a de la chance dans la région ! De plus en plus de producteurs en agriculture biologique ! Mais pas que ! Également engagés socialement ! Pour une agriculture porteuse de sens aujourd'hui et pour les générations suivantes ! Merci Norabio !

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui