L'Action Agricole Picarde 20 avril 2017 à 08h00 | Par Stéphane Lefever

Optimiser sa déclaration de revenus fonciers

Au-dessous de 15 000 € de loyers perçus dans l’année, le contribuable peut choisir le régime micro-foncier, avec un abattement de 30 %. Au-delà, c’est la déclaration réelle.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le régime micro-foncier est réservé aux contribuables percevant moins de 15 000 € de recettes en 2016, y compris les loyers en retard ou en avance.
Le régime micro-foncier est réservé aux contribuables percevant moins de 15 000 € de recettes en 2016, y compris les loyers en retard ou en avance. - © N. Ouvrard

Les fermages, les revenus locatifs d’habitation ou d’autres immeubles sont imposés comme des revenus fonciers, soit dans le régime du micro-foncier, soit dans le régime du réel. Par contre, les revenus provenant de la location d’une maison, d’un appartement, ou d’une chambre garnie de meubles, ou encore d’une salle de réunion munies du matériel nécessaire à leur exploitation relèvent du régime des bénéfices industriels et commerciaux (Bic).

Au sommaire de l’article :
Adopter le régime réel
Déduction des travaux
Choix à faire

Retrouvez l’intégralité de l’article dans votre journal l’Action Agricole Picarde.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui