L'Action Agricole Picarde 15 mai 2018 à 15h00 | Par AAP

Paris opposé à la «baisse drastique» proposée (N. Loiseau)

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«La France ne peut pas accepter» la «baisse drastique» des fonds de la Pac proposée par la Commission européenne pour la période 2021-2027 qui revient à faire supporter à cette politique «une part disproportionnée du coût du départ du Royaume-Uni», a averti la ministre française chargée des affaires européennes, Nathalie Loiseau, lors d’une réunion avec ses homologues de l’UE le 14 mai à Bruxelles. Plusieurs autres États membres (Espagne, Pologne, Estonie, Slovénie, Grèce...) sont, sur ce point, sur la même ligne que la France. Seuls quelques pays, essentiellement la Suède, le Danemark et les Pays-Bas, soutiennent la baisse envisagée qui est évaluée à 5 % en euros courants par la Commission, mais attendrait en termes réels près de 15 % en 2027 par rapport à 2020.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui