L'Action Agricole Picarde 22 août 2020 à 06h00 | Par V. F.

Patron, un café et une prune s’il vous plait

Depuis le 28 juillet dernier, il est possible de payer les factures de cantine, de crèche, d’hôpital, amendes ou impôts jusqu’à 300 € auprès de buralistes partenaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © D. R.

Le dispositif avait d’abord été mis en test dans plusieurs départements - dont celui de l’Oise -, avant d’être étendu à l’ensemble du territoire. Fin juillet, les ministres de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire et le ministre délégué aux Comptes publics, Olivier Dussopt, ont en effet annoncé la généralisation du paiement de proximité auprès de buralistes partenaires : «Ce nouveau service de paiement de proximité va permettre aux usagers qui le souhaitent de régler leurs petites factures du quotidien ou petits impôts au plus près de leur domicile et à des horaires élargis. Cette mesure de simplification s’adresse également aux contribuables qui rencontrent des difficultés avec internet ou qui ne disposent pas de comptes bancaires», ont-ils expliqué.

Un logo pour les identifier

Concrètement, comment ça marche ? La première étape consiste à «repérer» l’un des buralistes partenaires en effectuant une recherche sur le site impots.gouv.fr : (www.impots.gouv.fr/portail/paiement-proximite) Ces buralistes sont également identifiables en apposant un logo sur leur devanture indiquant qu’ils sont agréés pour percevoir les paiements de proximité. Ce nouveau service concerne «toutes les factures de la vie quotidienne», détaille ensuite le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance : «amendes, cantine, crèche, hôpital...», mais aussi les impôts locaux quand leur montant ne dépasse pas les 300 €. «A terme, ce sont environ 2 millions de factures par an qui pourront être réglées dans ces nouveaux points de contact de proximité», estiment les pouvoirs publics. Lors de la phase de test, on a constaté que les factures dites locales (crèche, cantine, hôpital) étaient les premières à être réglées par ce biais (54% des paiements), devant le règlement des amendes (38%) et des impôts (8%).

Un paiement discret et sécurisé

Pour garantir la confidentialité du paiement, seuls les factures et avis sur lesquels est affiché un QR Code peuvent faire l’objet d’un paiement dématérialisé. Il faudra également qu’il comporte la mention «payable auprès d’un buraliste». C’est en effet à l’usager de scanner lui-même son QR Code grâce au terminal de la Française des jeux, puis de régler par carte bancaire. Ainsi, assure l’administration, «il n’est pas nécessaire de confier sa facture au buraliste et celui-ci n’a accès à aucune information de nature personnelle». S’ils sont rémunérés pour assurer ce service, les buralistes partenaires doivent aussi s’engager à garantir une qualité de prestation. Ils doivent ainsi «orienter les usagers vers le bon service, en cas de demande ne relevant pas de leur compétence, proposer un accueil adapté aux personnes en situation de handicap et évaluer régulièrement la satisfaction des usagers». Mais l’un dans l’autre, la plupart de ceux qui ont d’ores et déjà accepté de le proposer s’y retrouvent. La liste des points de contact de proximité ne cesse de s’étoffer depuis le lancement du service.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui