L'Action Agricole Picarde 06 décembre 2012 à 11h18 | Par François Magnier

Pétitions zones vulnérables : 306 signatures remises au préfet

Opposition au projet de zonage faisant l’objet de la consultation publique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christophe Buisset (à gauche) et Laurent Degenne (à droite) 
ont remis les pétitions au préfet Jean-François Cordet.
Christophe Buisset (à gauche) et Laurent Degenne (à droite) ont remis les pétitions au préfet Jean-François Cordet. - © AAP

Mardi 4 décembre, Christophe Buisset et Laurent Degenne, présidents de la Frsea Picardie et de la Fdsea de la Somme, ont remis à Jean-François Cordet, préfet de région Picardie et de la Somme, les pétitions contre l’extension des zones vulnérables dans le département de la Somme. C’est ainsi 306 agriculteurs du bassin de l’Authie principalement, qui ont exprimé leur hostilité au projet de zonage qui fait l’objet de la consultation publique. Quelques dizaines de signataires sont des agriculteurs non concernés par l’Authie, mais pleinement solidaires de la démarche.
Aux côtés du préfet était présent Philippe Caron, directeur de la Dreal Picardie. Tous deux ont réaffirmé leur analyse, selon laquelle, n’étant pas concerné par le contentieux bruxellois, sans dégradation sensible de qualité des eaux sur la masse d’eau hors zone vulnérable, les conséquences d’une extension risqueraient d’être contreproductives, notamment par une pression réglementaire et économique sur les secteurs de l’élevage dont la déprise serait accrue. Une analyse que l’ensemble des organisations picarde et samariennes consultées ont adoptée au cours de cette consultation.
A noter qu’à l’Agence de l’eau Artois Picardie se tenait ce vendredi 7 décembre le comité de bassin chargé d’exprimer un avis. Là encore, la lutte est complexe puisque la question posée est de se positionner pour ou contre le projet dans sa globalité. Une formulation ambigüe, puisque dans ce projet, une partie du territoire est sortie du périmètre des zones vulnérables (le Boulonnais et l’Avesnois), ce sur quoi nul ne peut être contre, alors que pour l’Authie, la position est inverse. Les débats promettaient donc d’être vifs. Et ce d’autant plus que l’avis de ce comité de bassin de l’Agence de l’eau risque d’être décisif dans la consultation.
A noter qu’en parallèle, dans la lutte contre le projet de durcissement insoutenable des mesures dans le 5ème programme d’action, la pétition nationale Fnsea/JA se poursuit sur internet www.fdsea80.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui