L'Action Agricole Picarde 24 janvier 2018 à 06h00 | Par AAP

Phytos : la séparation vente/conseil en «contradiction» avec les CEPP (Coop de France)

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Coop de France a estimé, le 23 janvier, qu'avec la séparation entre vente et conseil de pesticides, le dispositif des CEPP (Certificats d'économie de produits phytopharmaceutiques) serait «abandonné de fait». Les coopératives, qui rappellent leur opposition à cette séparation capitalistique inscrite dans le plan phytos du gouvernement, jugent la mesure «en contradiction avec le dispositif des CEPP, selon un communiqué. Cet outil, au service du plan Ecophyto, serait ainsi abandonné de fait». L'accompagnement technique de leurs adhérents est «une des missions premières des coopératives, qui permet notamment d'assurer le lien essentiel entre les attentes des consommateurs/citoyens et les agriculteurs au travers des cahiers des charges de leurs clients, avance Coop de France. Elles ne peuvent donc accepter d'y renoncer». Pour la fédération des coopératives, le plan d'action sur les phytos «doit impérativement s'inscrire dans un cadre européen». Et de souligner que «la réglementation sur les autorisations de mises sur le marché souffre aujourd'hui d'un manque de cohésion européenne qui engendre des trafics transfrontaliers incontrôlés, des distorsions de concurrence et des inégalités de garanties sanitaires».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui