L'Action Agricole Picarde 01 octobre 2018 à 10h00 | Par AAP

PJL Egalim : l’Ania veut une mise en œuvre rapide du texte

Abonnez-vous Réagir Imprimer

À la suite d’un rendez-vous avec le premier ministre qui a réuni les acteurs des filières alimentaires le 28 septembre, l’Association nationale des industries alimentaire (Ania) rappelle, dans un communiqué de presse, son soutien au projet de loi Agriculture et Alimentation dont elle souhaite une mise en œuvre rapide. «La loi du plus fort ne doit plus être la règle. Il en va de la survie de toute la filière», expose Richard Girardot, président de l’Ania, cité dans le communiqué. En ligne de mire, la distribution, que l’organisation accuse d’être responsable de la destruction de la valeur à hauteur de 6 milliards d’euros en cinq ans. L'Ania demande la mise en œuvre rapide de deux «mesures d'urgence» que sont la «fin à la vente à perte» (relèvement du SRP) et de la «grande braderie permanente sur les produits alimentaires» (encadrement des promotions), ainsi que «l’introduction rapide de la notion de vendre à un prix abusivement bas».

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui