L'Avenir Agricole et Rural 03 septembre 2020 à 10h00 | Par S. MAILLANT et M. DELAUNE, C. Barbot

Pour des sols efficaces, dotés d'une fertilité biologique durable

Réaliser un diagnostic de l'activité biologique de son sol permet de mesurer la biomasse des micro-organismes et d'évaluer la capacité du sol à stocker le carbone.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En complément d'une observation de sol, les conseillers peuvent proposer des mesures d'indicateurs biologiques : vers de terre, nématodes, micro-organismes, activités enzymatiques, potentiel de minéralisation... Comment choisir ? Le choix sera fait en fonction du coût, du temps disponible, de la problématique...
En complément d'une observation de sol, les conseillers peuvent proposer des mesures d'indicateurs biologiques : vers de terre, nématodes, micro-organismes, activités enzymatiques, potentiel de minéralisation... Comment choisir ? Le choix sera fait en fonction du coût, du temps disponible, de la problématique... - © CRAGE

On entend par «sol» le volume de terre entre la surface et le matériau géologique non altéré, volume qui est prospecté par les racines. Ce volume varie dans l'espace en fonction de la géologie, de la topographie, du climat et de l'historique d'occupation. Pour savoir si l'activité biologique d'un sol est bonne ou pas, il est préférable de comparer des sols similaires entre eux. Pour cela, les Chambres d'agriculture constituent des référentiels locaux sur quelques indicateurs de fertilité   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Avenir Agricole et Rural

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui