L'Action Agricole Picarde 01 octobre 2020 à 16h00 | Par AgraPresse

Pour l’Usipa (amidonnerie), l'enveloppe pour les protéines est insuffisante

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L’Union des Syndicats des Industries des Produits Amylacés (Usipa), qui représente l’amidonnerie, souhaite que l’enveloppe de 100 M€ pour les protéines végétales prévue par le plan de relance soit augmentée, pour pouvoir s’investir davantage dans ce domaine, ont indiqué ses dirigeants à son AG le 30 septembre. L’amidonnerie entend «développer une nouvelle offre à base de protéines végétales que les consommateurs français appellent de leurs vœux», a-t-elle annoncé lors d’une conférence de presse à cette occasion. Plus largement, l’Usipa compte accéder à certains volets du plan de soutien au fret ferroviaire et au programme d’investissement dans les technologies vertes et le biosourcé. À ce propos, des produits émergents de l’industrie du biosourcé, cliente des amidonniers, sont peu produits en France et restent marqués par l’importation (sacs de caisse et films de paillage en bioplastique, enzymes pour l’industrie chimique), a fait remarquer Thomas Gauthier, délégué général de l’Usipa.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui