L'Action Agricole Picarde 17 mai 2018 à 08h00 | Par AAP

Prêts bancaires à l’agriculture : «une concurrence accrue», selon le Crédit mutuel

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«Il y a une concurrence accrue» dans le marché des prêts bancaires à l'agriculture, a constaté le responsable du marché agricole à la confédération nationale du Crédit mutuel, Sébastien Prin, lors d'une conférence organisée par l'Académie de l’agriculture, le 16 mai. Cette concurrence s'est notamment renforcée depuis la suppression du dispositif des prêts bonifiés pour les jeunes agriculteurs depuis 2017, qui instaurait un «parcours classique passant par les banques». Sébastien Prin note également l'entrée sur le marché de banques éthiques (Nef, Triodos) via le financement de l'agriculture biologique, mais aussi l'intérêt affiché de certaines banques en ligne pour le marché agricole, comme Nickel. Les banques traditionnelles restent leader du marché agricole, selon Sébastien Prin, avec environ 70 % des crédits moyens et long terme chez Crédit agricole, 14 % chez Crédit mutuel et 10 % chez la Banque populaire. Viennent ensuite la CIC et la BNP.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui