L'Action Agricole Picarde 27 mars 2020 à 10h00 | Par Agra Presse

Revoir la place de l’eau dans les politiques climatiques

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«Malheureusement, le mot "eau" apparaît rarement dans les accords climatiques internationaux», regrette Audrey Azoulay, directrice générale de l’Unesco, à l’occasion de la publication du rapport des Nations unies sur l’eau et le développement le 22 mars.

Pour le secteur agricole, le rapport soutient spécifiquement le développement de l’agriculture de conservation, qui permet de préserver la qualité des sols «malgré des précipitations plus faibles», ainsi que la réutilisation d’eau usée. Le traitement des eaux contribuerait pour 3 à 7 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, et les organisations recommandent également d’investir dans les techniques les plus modernes de traitement de l’eau, qui permettent de méthaniser la fraction organique des eaux usées «et d’utiliser le biogaz pour générer l’énergie nécessaire pour faire fonctionner les installations».

Alors que la plupart des pays évoquent l’eau dans leurs contributions nationales dans le cadre de l’accord de Paris, les auteurs du rapport regrettent «que peu d’entre eux aient réellement calculé les coûts de ces actions, et qu’un plus faible nombre encore ait mis en avant des projets précis».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui